Conflits d’intérêt dans la presse spécialisée électronique

Conflits d’intérêt dans la presse spécialisée électronique

Source : electronique.biz

Le distributeur Arrow Electronics vient de racheter un certain nombre de publications américaines et asiatiques de l'éditeur UBM, parmi lesquelles nos respectés confrères EETimes, EDN, EBN, Embedded.com, Datasheets.com et TechOnline, versions papiers et électroniques. Le montant de la transaction s'élève à 23,5 millions de dollars. En 2015, ces publications ont représenté un chiffre d’affaires de 19M$ (16M$ pour les publications en ligne et 3M$ pour les versions papiers). En ce qui concerne la Chine, l’opération doit encore recevoir l’approbation des autorités concernées.

UBM explique cette cession par son recentrage sur les évènements, une stratégie baptisée « Events First ». D’un point de vue comptable, les évènements gérés par UBM (salons, manifestations…) génèrent des bénéfices qui représentent, ainsi que le note Bob Jones (Publitek), plus de 30% des ventes, beaucoup plus importants que les bénéfices des éditions en ligne ou papier des publications. Toujours est-il que Bob Jones se pose la question de l’avenir de ces publications au sein d’Arrow : est-ce que le distributeur pourra en tirer un meilleur profit ? Est-ce qu’il les utilisera surtout pour leurs listes d’abonnés, notamment aux lettres électroniques, risquant alors de seulement les laisser vivoter ?

Récemment, Arrow s'était déjà porté acquéreur de United Technical Publishing (filiale de Hearst Business Media), éditeur d'Electronic Products Magazine et de sites de composants et d'outils de conception comme Schematics.com, et de l'allemand ICC Media, éditeur entre autres d'Embedded Control Europe. Alors que la presse spécialisée en microélectronique avait fini par retrouver son équilibre après avoir fait face à l'arrivée d'Internet, il est permis de voir dans cette concentration médiatique un mélange des genres portant un rude coup sinon à l'indépendance, du moins à la réputation de ces revues - et, réciproquement, le spectre pour les ingénieurs du secteur d'une information biaisée par d'inévitables conflits d'intérêt.

 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

*